Huile de guérison de Saint Narcisa de Jesús

L’huile de guérison de St Narcisa de Jesus vous est apportée par un Appel Béni à l’Amour, plein de bénédictions irlandaises.

Saint Narcisa de Jesús Martillo Morán était un catholique équatorien. Martillo était connue pour ses dons caritatifs et son dévouement strict à Jésus-Christ. Sa renommée est aussi pour être devenue en quelque sorte une ermite vouée à discerner la volonté du Christ. La mort de ses parents la pousse à déménager pour travailler comme couturière. Elle a doublé ce rôle de catéchiste et d’éducatrice auprès de certains de ses frères et sœurs qui avaient besoin de soins. Mais sa dévotion à Dieu était forte et cela l’a amenée à vivre parmi les religieux dominicains au Pérou.

Vie

Narcisa de Jesús Martillo Morán est née le 29 octobre 1832 en Équateur. Sa mère est décédée en 1838 et elle a pris une grande partie des tâches domestiques à la suite de cela. La jeune fille a également transformé une petite pièce de sa maison en chapelle domestique. Martillo avait une perception claire de son appel à la sainteté dans son enfance. Elle reçoit sa Confirmation le 16 septembre 1839. Martillo fréquentait un petit bois près de chez elle pour la contemplation dans la solitude. Par conséquent, l’un des goyaviers près duquel elle est allée est maintenant une grande destination de pèlerinage.

La mort de son père l’a poussée à déménager à Guayaquil où elle a commencé sa mission d’aider les pauvres et les malades. Elle a également pris un emploi de couturière pour financer sa mission.

En juin 1868, elle s’installe à Lima au Pérou sur les conseils de son nouveau directeur spirituel franciscain Pedro Gual où elle vit au couvent dominicain de Patrocinio. Ici, elle a suivi un horaire exigeant de huit heures de réflexion offertes dans le silence et la solitude. En termes de nourriture, elle ne jeûnait que de pain et d’eau et prenait l’Eucharistie comme seule forme de subsistance tandis qu’elle était parfois vue dans un état extatique.
À la fin de septembre 1869, elle développa de fortes fièvres et mourut bientôt le 8 décembre 1869. À sa mort, une religieuse rapporta qu’une odeur agréable et douce remplissait la chambre dans laquelle Martillo était mort. Ses restes ont été jugés incorruptibles en 1955 lors de l’exhumation et ont été transférés du Pérou vers son pays natal, l’Équateur.

Canonisation

À sa mort, les villes où elle habitait sont venues la vénérer et l’acclamer comme une sainte tandis que les religieuses dominicaines avec lesquelles elle avait vécu conservaient sa dépouille dans leur couvent du Pérou. Martillo est devenue vénérable le 23 octobre 1987 après que le pape Jean-Paul II a reconnu le fait qu’elle avait vécu une vie modèle de vertu héroïque.
Le premier miracle pour sa canonisation a été approuvé et validé le 27 juin 1991. Jean-Paul II a approuvé ce miracle le 7 mars 1992 et l’a béatifiée place Saint-Pierre le 25 octobre 1992.
Le deuxième et dernier miracle nécessaire à la pleine sainteté a été approuvé le 19 décembre 2006. Le pape Benoît XVI a approuvé ce miracle le 1er juin 2007.

Miracles

Le miracle qui a conduit à sa béatification a été la guérison de Juan Pesántez Peñaranda. Un homme célibataire qui travaillait dans des plantations de bananes à Pasaje à El Oro. Alors qu’il travaillait, une tige de banane l’a frappé à la tête et a fait apparaître plusieurs tumeurs que des chirurgies répétées ne pouvaient guérir. Il avait un peu plus de 20 ans à l’époque et ne croyait pas aux miracles. Alors qu’il était à l’hôpital Luis Vernanza, il a rencontré un policier qui lui a suggéré d’écrire « Narcisita » sur un morceau de papier. Il était sceptique sur le fait que cela donnerait des résultats. Cependant, cela a fait et un rêve s’est produit d’elle cette nuit-là, ce qui l’a fait guérir de ses tumeurs.

Le miracle qui a conduit à sa sainteté a été la guérison d’Edelmina Arellano. Il a été guéri d’une malformation congénitale en 1992. Edelmina est née sans organes génitaux et a été guérie à l’âge de sept ans. Cela s’est produit après que sa mère l’a emmenée au sanctuaire dédié aux Bienheureux de l’époque et a fait appel à son intercession. Quelques heures plus tard, son médecin a témoigné que la jeune fille était normale comme tous les autres enfants, sans défauts apparents.

Huile de guérison de Saint Narcisse de Jésus / Tradition des huiles

La tradition de l’onction à l’huile sacrée est très ancienne en effet. Il est utilisé dans les sacrements et aussi comme pratique de dévotion. Le malade applique l’huile et se bénit. Ce faisant, on leur demande de prier à qui l’huile est dédiée. Les huiles de bénédictions irlandaises n’ont pas de pouvoir miraculeux. C’est Dieu qui a le pouvoir de guérir. Appliquer l’huile en priant sont des moyens importants pour nous d’exprimer notre foi en la puissance de Dieu. De plus, ce faisant, nous plaçons notre confiance en Dieu.

Les huiles de Bénédictions irlandaises sont dédiées au Saint-Esprit, à la Vierge et aux saints. Les huiles viennent par la prière. Ils sont placés sur leurs autels désignés pour une période de prière avant d’être envoyés. Les huiles sont de qualité thérapeutique.
Les bouteilles d’huiles qui sortent sont accompagnées d’une carte de prière. De plus, ils sont personnalisés pour le saint auquel l’huile est dédiée.

Obtenez ici votre huile de guérison de Saint Narcisse de Jésus lors d’Un Appel Béni à l’Amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.